PWN : nos actions pendant le COVID

 

L'asso PWN reste mobilisée pendant cette période de confinement. Concrètement, qu'est-ce qu'il se passe pour l'asso pendant cette période particulière ? Qu'est-ce qu'on peut proposer ? C'est exactement ce qu'on s'est demandé aussi :)

 

Reprogrammations

  • la conf d'avril, portant sur le langage Python, préparée par Joachim Jablon et Pierre Mourlanne a dû être annulée. Ne désespérons pas, pour avoir eu un aperçu de ce qui allait être présenté, il ne fait aucun doute que cette conf sera reprogrammée, selon les dispo de chacun
  • la conf de mai, selon toutes vraisemblances, sera organisée en ligne
  • nous restons optimistes et espérons pouvoir organiser le PWN Mega Quizz 2020, comme toujours, à la Taverne du Geek. La date pourra être décalée de quelques jours / semaines, si besoin. L'objectif, en plus de profiter de l'animation et des animateurs, est de revenir, avec la plus grande prudence et en toute sécurité dans notre antre préférée, afin de les soutenir également, à hauteur de nos moyens.

 

Quoi faire ?

On s'est effectivement demander quoi faire pendant tout ce temps. Comprenez-bien : on est tout à fait au courant du fait qu'on sait rien faire qui pourrait être qualifié de médical, ou d'assistance à personne, ou tout ça. C'est pas notre rayon. Mais parmi les membres de l'asso, on a quand même des savoir-faires et des connaissances qui, selon nous, peut être profitable pour certains.

Par exemple, on s'est demandé quoi faire pour les commerçants et artisans de Poitiers et ses environs : parmi les clients qu'on peut avoir, certains ont dû fermer, mais s'en sortent très bien, voire sont overbookés parce qu'ils vendent en ligne. Ils ont effectivement un site pour présenter des produits et récupérer des paiements, malgré leur boutique physique fermée au public. Et c'est super, sauf pour ceux qui n'en ont pas. Nous nous sommes donc dit qu'il fallait agir dans ce sens.

 

Vendre en ligne ?

Vendre en ligne, ça peut paraître coûteux (en temps ou en argent) ou être un effort inutile. Tout ça dépend de l'outil et de ce qu'on fait de l'outil. Il y a 2 situations à distinguer : les commerçants et artisans qui ont dû fermer et ne peuvent pas exercer leur activité et les commerçants et artisans qui ont dû fermer leur local, mais peuvent poursuivre leur activité (via, par exemple, de la livraison). Pourtant, beaucoup de particuliers n'hésitent pas à soutenir les commerces locaux en difficulté, comme le démontrent pas mal d'initiatives (d'origines très diverses). C'est le cas par exemple à Lille avec La Grande Bouffe.

 

Vendre en ligne : les outils

Voici ce qu'on a pu, après tests, réunir et conseiller :

  • PetitsCommerces.fr propose un service gratuit permettant aux commerçants et artisans de proposer des bons d'achat en ligne. Idéal si l'activité est interrompu : le commerçant / artisant peut s'assurer d'une activité future et encaisser de la trésorerie. Ça permet, également, si le coeur vous en dit, de servir de passerelle de paiement à distance.
  • Shopify : un classique du e-commerce. En réponse au COVID, Shopify a mis en place des mesures pour ajuster ses frais et ses services. Notamment, il faut noter une période d'essai de 90 jours. Ce qui, dans pas mal de cas, peut être une bonne bouée de sauvetage.
  • avec l'asso, on travaille sur une solution Woocommerce permettant à tout commerçant de vendre en ligne, de façon la plus simple possible (pas d'installation, juste une inscription sommaire), tout en récupérant des paiements via Paypal (compte Paypal obligatoire donc). En fonction des besoins, on pourra rendre cet outil public
  • plus simple encore : une publication via une page Facebook (Poitiers Le Centre), ou sur un groupe local Facebook (selon le thème, indiquant les (sommairement) les produits dispo, les modalités de paiement, de livraison et les infos de contact pour prendre des commandes) peut être complètement adaptée.

 

Vendre en ligne : la communication

Avoir une page en ligne pour présenter ses produits, ses services, c'est bien, mais si personne ne connait l'adresse de votre page, ça ne change rien au problème. Comment y remédier ?

  • les réseaux sociaux : ils restent le premier lien pour se faire connaitre du grand public. Une page Facebook présentant son activité, une publication indiquant la page où acheter des produits restent des moyens très efficaces pour se faire connaitre
  • les annuaires locaux, comme celui de Grand Poitiers, ne sont pas à négliger

 

Les outils c'est bien, mais...

Au sein de l'asso, on est très conscient du fait que ces outils peuvent être difficiles d'accès pour certains utilisateurs. C'est normal : vendre en ligne est quelque chose de compliquée, et malgré une amélioration constante des outils, il y a toujours des choses à configurer (livraison, paiements, comptabilité, etc.). De ce fait, l'asso se propose d'accompagner, selon la disponibilité de ses membres, les commerçants et artisans qui auraient besoin d'aide pour se lancer et configurer leurs outils.

 

Voilà voilà, c'est pas énorme, mais c'est toujours ça :)

On se tient prêt à retourner au plus vite à la Taverne du Geek, parler web et bullshit habituel.

 

Portez vous bien !

 

L'équipe PWN